La semaine de 4 heures

Ah, je ne peux m'empêcher de vous parler ici d'un livre qui n'a rien à voir avec le schmilblick, du moins en apparence.
Il s'agit de La semaine de 4 heures de Timothy Ferriss.
Bon, ceux qui connaissent déjà peuvent retourner à leurs occupations préférées (comme lire les uatres articles de ce blog, par exemple ;) ).
Quant aux autres, je les invite vraiment à se plonger dans ce livre séance tenante.
Au début, ça peut prêter à sourire ; j'ai personnellement passé les 30 premières pages à doucement rigoler de ce type, qui raconte avec luxe de détails son apprentissage du tango, ou de la boxe chinoise. "Mais quand est ce qu'il travaille, ce fainéant ?"
Au final, ce qui est frappant, c'est qu'il s'agit d'une vraie réflexion sur la valeur qu'on peut apporter à l'argent et au travail. Ca peut paraître violent par moments, et certaines personnes abominent l'auteur.
Lui, en somme, considère qu'il est préférable de se focaliser sur ce que l'on désire dès maintenant (son concept de "mini retraites"), plutôt que de passer sa vie à amasser l'argent qui nous permettra de faire ce que l'on veut, au risque d'oublier le but et de se concentrer sur les moyens.
Il y a pas mal de choses à prendre avec des pincettes - l'auteur est un excellent vendeur - mais même ses recettes marketing pour promouvoir ses idées sont intéressantes. Ses concepts de se débarrasser de tout ce qui est rébarbatif dans une existence et d'en sous traiter un maximum mérite qu'on s'y attarde...

Bref, une lecture qui je pense ne vous fera pas perdre votre temps.
Previous
Next Post »